Couture, yoga, tricot… mais pas trop

Rester le lieu ouvert, de toute la collectivité, destiné à l’ensemble de la population. Tel doit être l’objectif des bibliothèques, en proposant des ateliers pratiques. Il doit y en avoir pour tout le monde !

Les bibliothèques sont aujourd’hui en pleine redéfinition de leurs missions. Elles semblent de plus en plus nombreuses à être tentées par le modèle de la bibliothèque « Troisième lieu », pour renouveler la bibliothèque, et son rôle. Ainsi, certains établissements sont-ils amenés à mettre en place notamment des ateliers, parfois très variés : yoga, tricot, bricolage ou encore prêts d’outils de bricolage ou de machines à coudre.

CC Yoga mama by Flickr

Etre en phase

De telles idées, plus ou moins en rapport direct avec les ressources documentaires, permettent certes de faire venir à la bibliothèque et aux livres des personnes qui n’y sont pas forcément très sensibles, de faire de l’établissement un véritable lieu de vie.

« La redéfinition de la bibliothèque passe par sa capacité à montrer qu’elle sait rester en phase avec la population et ses attentes. Elle passe aussi par la mise en avant d’une fonction négligée et pourtant réelle depuis longtemps, celle de construction de la collectivité », souligne-t-on notamment dans le média « The conversation » dans un article du 18 janvier.

Attention bobos

Mais les cours de yoga, de tricot, etc. ne s’adressent-ils pas surtout à certaines parties de la population, les fameux bobos par exemple, qui sont la plupart du temps déjà consommateurs de culture ?

Le risque existe de laisser de côté d’autres franges de la population, de négliger le rôle social des bibliothèques. Un rôle qui passe peut-être davantage par le développement d’initiatives « hors les murs », ce que certaines bibliothèques ne manquent pas de faire ! C’est le cas par exemple sur les plages durant l’été.

Pour que tout le monde s’y sente chez soi

En résumé, les initiatives à développer dépendent très souvent du territoire, de ses réalités démographiques, économiques, sociales, etc. Et toute démarche doit être bien pensée dans ses objectifs. Prenons garde à ce qu’un public n’en chasse pas un autre ! L’enjeu consiste à ce que tout le monde « se sente chez soi » à la bibliothèque , et pas seulement une partie de la population.

Publicités

3 Commentaires

  1. Article intéressant. Forcément que la couture « tisse » des liens! (jeu de mots) 😉 Si ce sont des ateliers gratuits ou faible participation, ça peut peut-être parler à beaucoup de monde? Une sorte de patchwork…

    J'aime

  2. Merci pour ce post sur un sujet crucial à mes yeux. La solution est peut être de bien séparer les opérations ponctuelles destinées à faire venir de nouveaux usagers à la bib et des animations régulières qui elles devraient être plus en phase avec les collections ?

    J'aime

  3. Bravo pour cet article !
    La bibliothèque doit rester un lieu pour tout le monde

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :